Accueil
Palmares 2014
affiche_fifai_14.jpeg

Pour ce FIFAI 2014, 3 compétitions étaient au programme.

Le prix jeunesse :

Zakaria de Leyla Bouzid

Twaaga de Cédric Ido

Vocation de Arno Ximenes

Madama Esther de Luck Razanajoana

 

Le prix fé net océan indien :

Ady Gasy de Lova Naintenaina

Le syndrome mahorais de Frédéric Lambolez et Jean-Marie Pernelle

Lonbraz Kann de David Constantin

 

Le prix du public :

Tango Negro de Dom Pedro

Soleils de Olivier Delahaye & Dani Kouyaté

Jasmine d'Alain Ughetto

Les filles du vent de Joel Zito Araujo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le prix jeunesses est attribué à :

Twaaga de Cédric Ido (Burkina Faso, fiction, 2013, 33') - "Burkina Faso, 1985. Manu, un garçon de huit ans, n'a pas d'amis. Il colle sans arrêt aux basques de son grand frère Albert et de ses deux copains, Kaboré et Ibou. Quand Albert se fait marabouter pour devenir invincible, Manu réalise qu'il existe dans la vraie vie des pouvoirs qui peuvent rivaliser avec ceux des supers héros dont il lit les aventures en bandes dessinées chaque semaine."

 

 

 

 

 

Le prix Fé nèt Océan Indien est attribué à :

Ady Gasy de Lova Naintenaina (Madagascar, doc, 2013, 82') - voir l'interview de Lova Naintenaina - "Les Chinois fabriquent des objets, les Malgaches les réparent. Il y a ceux qui font des chaussures à partir de pneus, ceux qui fabriquent des lampes à partir de boîtes de lait concentré sucré et même ceux qui transforment en médicaments et savon les os de zébus… Le temps d’un film, imaginons que ce ne soit plus aux économistes d’exposer leur modèle de croissancemais à chacun de valoriser le « ADY GASY », notre art de vivre encore largement répandu à Madagascar. Le « ADY GASY » ne serait plus alors un « système D faute de mieux » mais un véritable art de la créativité, de l’adaptation et de la fraternité. "

 

Le prix du public est attribué à :

Les filles du vent de Joel Zito Araujo (Brésil, fiction, 2005, 92') - voir l'interview de Joel Zito Aroujo - "Les filles du vent est une histoire d’aujourd’hui, d’entre deux mondes. Le monde desfemmes noires brésiliennes. Deux sœurs séparées depuis 45 ans par une farouche haine et une jalousie intense, se retrouvent à la mort de leur père. Cida, artiste reconnue, mène une vie paisible de bourgeoise urbaine. Sa sœur Jù n’a jamais quitté le village provincial, s’occupant du défunt père. Tout se complique lorsque Cida demande l’aide de sa sœur pour se réconcilier avec sa propre fille."

 
Le mot du FIFAI
Il n’y a rien de plus de constant que le changement. Cette  programmation 2014, continue de dire le monde, ici tout près de chez vous. Mais en ouvrant sur de nouveaux territoires et leurs enjeux, et en développant encore plus fortement l’axe océan indien.

La professionnalisation du secteur dans les îles de l’océan Indien est donc au cœur de l’évènement. En partenariat avec le Festival îles Courts et Le Festival International du film des Comores,  et avec l’appui des Rencontres du film court de Madagascar, le Fifai co-organise le premier film forum professionnel de la région océan indien (Forum Film Bazar). Ce projet d’une durée de trois ans est tournant dans les îles. Il est  soutenu par le programme ACP films Culture+ de l’Union Européenne, et va permettre à tout le secteur cinéma de se consolider,  afin d’arriver sur les marchés internationaux avec les meilleurs outils possibles.

Un autre partenariat très important, et que nous espérons développer dans les années futures, est avec l’Agence Film Réunion. La première étape est la mise en place cette année d’un atelier d’écriture mené par le scénariste Fabrice Céleste. Le Fifai a toujours défendu l’idée qu’une plateforme constante pour développer l’écriture, est l’une des conditions de base pour améliorer  notre filière cinéma. Nous espérons que ces premiers pas en amèneront d’autres pour consolider la création réunionnaise.

Cette édition s’ouvre comme un symbole avec Lonbraz Kann, premier long métrage de David Constantin. Un auteur réalisateur mauricien qui œuvre au développement d’un cinéma régional de qualité. 
 
Nous focaliserons une partie de la programmation sur le cinéma sud-africain, une cinématographie qui semble atteindre sa maturation. 

Deux invités symbolisent cet élan créatif et seront présents parmi nous. Vincent Moloi, réalisateur et scénariste pour la télévision et le cinéma, évoquera son parcours d’autodidacte.  Il rencontrera aussi les enfants et les élèves des quartiers du Port. 

Franco Human, doyen du Campus AFDA de Durban, l’école nationale d’art et de cinéma  illustrera par une carte blanche les nouveaux talents, la structuration du secteur et l’accompagnement institutionnel du cinéma et de l’audiovisuel sud- africain. 

Une exclusivité viendra clôturer ce focus sur l’Afrique du Sud, le dernier film d’un des favoris du FIFAI, Khalo Matabane ‘Nelson Mandela, the myth and me’. Un regard lucide sur l’héritage de l’icône du pays  par un jeune homme qui a grandi durant sa présidence. Une œuvre forte et perturbante.

Du Brésil nous recevons Joel Zito Araujo, réalisateur et producteur. Son travail de cinéaste à la croisée des genres, parle des populations afro-brésiliennes et a bien des égards, fait écho à un vécu créole familier. 

L’Europe de la diversité culturelle avec des réalisateurs issus des diasporas africaines et  arabes a aussi sa place.

Il s’agit de montrer mais pas seulement, une projection est un moment rare et privilégié qui permet de  donner du sens. C’est cet état d’esprit que le Fifai perpétue, tout en opérant sa mue.

Bon Festival.

Mohamed Saïd Ouma
Directeur artistique 
 
Dramaworkshop

 

flyer.png

Appel à candidature pour Dramaworkshop avec le Scénariste, Fabrice Céleste du 29 septembre au 3 octobre 2014.

Atelier d’écriture prioritaire au professionnels 

 

 

Envoyer :

  • CV
  • Synopsis 

à :